IMG_7824

Jour 2: Tokyo d’en haut, Senso-ji, Akiba

Tokyo Skytree

Animé par cette envie de voir Tokyo depuis un point plus en altitude, je décide aujourd’hui de ne pas rester sur mon échec de la veille, et d’opter pour une solution radicale: Le Tokyo Skytree, la deuxième tour la plus haute du monde, culmine à 634m et est ouverte aux visiteurs !

Mais aujourd’hui, le temps est couvert, il pleut, et légérement brumeux, on entend même le tonnerre gronder pas très loin. Je tente quand même une visite, on peut toujours avoir d’agréables surprises dans ce genre de conditions.

Attraction touristique, sa visite est payante contrairement à l’observatoire de la mairie de Tokyo. La visite s’effectue en deux parties, la première (¥2060) donne accès à étage situé à 350m, la seconde partie (¥1030), demande un billet supplémentaire une fois arrivé à 350m qui vous donne accès à un étage à 450m. Vous ne pourrez pas monter plus haut !

Première surprise, il fait moche, du coup, personne au guichet ! Moins je fais la queue, mieux je me porte.

La vue est superbe, voir une ville à cette altitude est toujours un spectacle intéressant. Concernant le temps, et bien, Tokyo n’est pas couvert de tous ses côtés, on peut apercevoir sur la photo de couverture la Tour de Tokyo, timidement cachée dans la brume.

La deuxième surprise, l’orage est très proche, et j’ai pu apercevoir 2 éclairs tomber sur des immeubles, à quelques km de là, plutôt impressionant. Hélas je n’avais pas l’oeil dans l’objectif à ce moment là, et n’ai pas pu les prendre en photos ! Le temps finit par s’éclaicir.

Tout ça m’a donné envie d’y retourner de nuit, le Skytree étant ouvert jusqu’à 22h !

Temple Senso-ji

Grimper en haut du Skytree m’a permis de repérer un temple assez grand et pas trop loin de celui-ci, le Senso-ji. C’est un des temples les plus réputés de Tokyo, à peine à 20min à pied, une visite s’impose !

Pour la modique somme de ¥100 vous pourrez faire appel au Omikuji, la divination par les bouts de papier, il suffit de secouer une boite pleine de bâtons, d’en tirer un, et d’ouvrir le tiroir correspondant à ce qui est écrit sur le bâton tiré. Les papiers son traduits en anglais.

Akihabara

Je me suis ensuite rendu à Akihabara, le fameux quartier geek dédié à l’électronique, aux mangas, et autres étrangetés locales.

 

Leave a Reply

Be the First to Comment!

avatar

wpDiscuz